NBA: LeBron James,le meilleur marqueur de l’histoire(Video)

NBA: LeBron James,le meilleur marqueur de l’histoire(Video)

Exceptionnelle fin de match à Washington où les Cavaliers ont dû en passer par une prolongation pour se défaire des Wizards (140-135), LeBron James sauvant les siens d’un incroyable tir primé.

Sans doute encore sous le choc d’un Super Bowl marqué du sceau du suspense, les Patriots s’imposant après un come-back déjà légendaire, Cavaliers et Wizards ont offert un spectacle que n’auraient pas renié Tom Brady et consorts. En premier lieu Kevin Love, auteur, sur une remise en jeu, d’une passe digne d’un quarterback pour trouver LeBron James près de la ligne des trois points. Le plus dur restait néanmoins à faire pour le quadruple MVP alors que les Wizards comptaient trois points d’avance et que l’horloge égrenait les ultimes secondes du quatrième quart. Mais quelques instants après avoir manqué un lay-up tout fait, l’ailier des Cavs a bel et bien éteint le Verizon Center: un pas en arrière, une prise d’appui puis un saut pour se retourner et King James pouvait déclencher une merveille de tir primé, bien aidé il est vrai par la planche.

 

Les Cavaliers n’en arrachaient pas moins la prolongation et Kyrie Irving pouvait prendre la suite, inscrivant 11 de ses 23 points au cours d’une prolongation particulièrement prolifique (20-15) et enquillant à son tour un tir primé décisif à quelques secondes de la fin alors que les deux équipes étaient encore à égalité. Pas de quoi néanmoins voler la vedette à LeBron James, certes éjecté au cours de cette prolongation – une premier depuis trois ans – mais par ailleurs auteur de 32 points à 12 sur 18 aux tirs, 17 passes, 6 rebonds, 2 contres et 2 interceptions. Une performance éclectique qui lui permet d’être le seul joueur à émarger dans le top 20 des meilleurs marqueurs, passeurs et intercepteurs de l’histoire.

A ses côtés, Kevin Love a été encore plus prolifique, compilant 39 points et 12 rebonds pendant que Tristan Thompson se mêlait à la fête avec ses 22 points à 10 sur 13 aux tirs et 12 rebonds.Et il fallait bien ça pour mettre à la raison des Wizards qui restaient sur 17 succès de rang à domicile et qui ont pu compter sur la verve de Bradley Beal, auteur de 41 points à 16 sur 28 aux tirs pendant que ses compères Otto Porter et John Wall ajoutaient 25 et 22 points. En vain.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *