Patrick Kinigamazi,le Champion d’Afrique

Patrick Kinigamazi,le Champion d’Afrique

Le meeting organisé par le Club pugilistique de Carouge a connu un beau succès ce vendredi. Il a notamment été marqué par les succès des professionnels Khalid Graidia et de Bruno Tavares et la révélation du jeune Français Yannick Dehez. L’événement majeur de la soirée fut constitué par le titre africain remporté par Patrick Kinigamazi qui a vaincu le Congolais Clark Telemanou à la majorité des juges (2 x 96-94 et 1 x 95-95).
 Un peu sous pression

Le nouveau champion analyse: «Je suis conscient que j’aurais pu faire encore mieux. Mais j’avoue que la pression m’a un peu perturbé. D’autant que je fonctionne beaucoup au mental. J’aurais pu conclure à la 7e reprise, mais j’ai manqué de réactivité. Le style de mon adversaire était fuyant et dérangeant, ce qui a provoqué des imprécisions de ma part.» «Je crois aussi que Patrick était un peu surentraîné», confie son entraîneur Giorgio Costantino.

L’important demeure que cette victoire ouvre de nouvelles perspectives: «Une petite période de repos s’impose, mais je vais très vite reprendre l’entraînement pour être prêt. En principe, on devrait procéder par ordre par une défense de mon titre, voire un combat pour une ceinture intercontinentale. Mais je veux viser encore plus haut et je suis prêt à saisir toute opportunité pour un titre mondial WBC.

»Je souhaiterais seulement bénéficier d’un temps de préparation suffisant de l’ordre régulièrement admis de deux mois. Tout en sachant aussi qu’il se pourrait que je doive combattre à l’étranger…»

«Pour l’instant, quelques contacts informels ont été pris. Mais tout pourrait se débloquer très rapidement. Il faut donc que Patrick reste affûté pour éviter qu’il doive s’imposer une grosse perte de poids du genre des 15 kilos dont il a dû se débarrasser avant vendredi.

Mauvaises langues

»Certaines mauvaises langues prétendent qu’il n’est pas prêt pour un championnat du monde. Je leur rétorque qu’il ne s’est jamais révélé aussi bon que lorsqu’il a affronté les meilleurs! Il convient simplement de tirer les enseignements nécessaires pour l’avenir. Sans oublier que ce titre continental constitue tout de même une référence majeure pour notre club, la boxe genevoise et helvétique», conclut Giorgio Costantino.

Related Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *